Les ventes voitures neuves rechutent en novembre 2019

Date publication :

Les ventes voitures neuves rechutent en novembre 2019 Elle n'aura duré que deux mois. En novembre, le marché a replongé de 3,4% en mois isolé. Au cumul des ventes depuis début janvier, sa contraction est de l'ordre de 6,99%

La « relance » aura été timide. Elle n'aura duré que deux mois. En novembre, le marché a replongé de 3,4% en mois isolé. Au cumul des ventes depuis début janvier, sa contraction est de l'ordre de 6,99%. Détails.

Voitures Volvo maroc

actualite

Depuis le début de l’année, le cumul des ventes atteint 143.993 unités, en recul de 7% par rapport à la même période de l’année dernière.

Opel maroc prix

Après deux mois consécutifs de hausse, les ventes de voitures neuves au Maroc ont replongé durant le mois de novembre.

Selon les chiffres publiés par l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM), le onzième mois de l’année a totalisé 13.309 véhicules vendus, soit une baisse de 3,4%, par rapport aux ventes du mois de novembre 2018. Depuis le début de l’année, le cumul des ventes atteint 143.993 unités, en recul de 7% par rapport à la même période de l’année dernière.

Le segment des véhicules particuliers (VP) totalise un volume de 128.023 unités vendues réalisant au passage un recul de 9,83% en comparaison avec la même période de l’année dernière. Celui des véhicules utilitaires légers (VUL) culmine lui à 15.970 unités écoulées, soit un bond de 24,51% sur la période de comparaison.

voitures neuves

Le mois de novembre a été assez glacial ! En fait, en valeur absolue, la moisson a été plutôt satisfaisante, avec pas moins de 13.305 immatriculations (source AIVAM). Oui, mais voilà : depuis quelques années, les deux derniers mois de l’année sont particulièrement florissants. Par rapport à novembre 2018, le marché a reculé de 3,4%, donnant un coup d’arrêt à la dynamique positive amorcée à la rentrée.

Alors que 2019 touche à sa fin, seuls trois mois, ceux de mars, de septembre et d’octobre, auront été dans le vert. C’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens, certes, mais il semble néanmoins exclu qu’un cinquième record des ventes soit enregistré au terme du présent exercice fiscal. Avec un volume total de 143 993 ventes depuis le début de l’année, le marché enregistre un repli de 6,99% par rapport à 2018.

Rien d’alarmant en soi. Il serait inopportun de parler de crise alors que 2018 a été une « année Salon » doublée d’une année record ! Quand bien même il a fait montre d’aptitudes « bubkaïennes » en battant quatre années de suite son record des ventes, le marché montre des signes d’essoufflement, voilà tout.

Dans le détail, le segment des véhicules particuliers (VP) a subi une chute de 6,46% en mois isolé, avec 11.809 véhicules écoulés en novembre 2019 contre 12.624 ventes un an plus tôt.

Depuis début janvier, la déflation est encore plus nette : 128.023 ventes, à comparer aux 141.985 ventes réalisées un an plus tôt au cours de la même période (- 9,83%).

Autrement dit, sans la santé olympique affichée par le segment des véhicules utilitaires légers (VUL) depuis le début de l’année (15.970 ventes, soit une progression annuelle de l’ordre de 24,51%), la chute eut été plus spectaculaire.   

Les ventes voitures neuves rechutent en novembre 2019

Dans le top 10 du segment VP, Dacia arrive en tête avec 38.639 voitures vendues, enregistrant une baisse de 9,48%. Elle est toujours suivie par sa consœur Renault avec un volume de 18.637, soit une régression de 6,16%. Avec les deux marques, le groupe Renault totalise 44,74% de parts de marché.

Peugeot résiste à la morosité ambiante et affiche 9.314 unités écoulées réalisant une croissance de 1,76%.

Hyundai est à la quatrième position avec 8.885 immatriculations, en quasi-stagnation.

Volkswagen est à la cinquième position avec 8.197 voitures cédées accusant un repli de 20,69%. Elle est suivie par Citroën à la sixième position avec 6.787 unités écoulées réalisant dès lors une croissance de 16,06%, soit la meilleure performance du top 10. 

Fiat s’accroche à la septième position à 5.183 immatriculations enregistrant un recul de 31,41%. Toyota est à la huitième place avec un volume de 4.140 véhicules vendus soit une baisse de 8,24%. Nissan campe sur sa neuvième position avec au compteur 3.704 voitures cédées mais réalisant une régression de 35,48%. Ford est à la dixième position avec 3337 immatriculations et une baisse de 48,21%.

 

Premium : tout le Top Ten dans le rouge

Côté premium, les membres du TOP 10 sont tous logés à la même enseigne et voient leurs volumes de ventes rétrécir comme peau de chagrin par rapport à 2018. Les Allemands maintiennent cependant leur hégémonie sur les ventes et au niveau du podium.

Malgré un coup de moins bien par rapport à l’année dernière (-10,5%), MERCEDES mène toujours la danse avec 2.360 immatriculations depuis début 2019. BMW occupe la deuxième place du podium (2.253 ventes et -6,2%), podium que ferme AUDI avec ses 1.792 exemplaires écoulés (-18,58%).

Quatrième, LAND ROVER chute encore plus lourdement, qui n’a écoulé que 1.426 véhicules à fin novembre 2019, contre 2.215 l’année dernière à la même période (-35,62%). JEEP n’est pas très loin (1.332 unités vendues et -8,7%).

VOLVO est solidement installée en sixième position, avec 839 ventes, soit 11 de moins que l’année dernière à la même époque (-1,29%). Car, en septième position, ALFA ROMEO n’y arrive décidément pas cette année (505 ventes, contre 835 à l’issue des 11 premiers mois de 2018, soit une baisse de 31,75%.

Antépénultième, JAGUAR doit également se contenter d'une maigre pitance, avec 267 immatriculations, contre 416 entre janvier et novembre 2018 (-35,82%), mais demeure à distance respectable de DS, avant-dernière du Top 10 premium. Le représentant du luxe à la française a écoulé 162 véhicules depuis le 1er janvier dernier, soit 4 exemplaires de moins par rapport aux temps de passage enregistrés en 2018. Son business ne recule que de 2,41%.

Enfin, PORSCHE ferme la marche avec 133 unités écoulées et un repli de ses volumes de ventes de l'ordre de 13,64% - ce qui est un moindre mal, sachant que le line-up de Zuffenhausen ne comporte plus de motorisations Diesel.

 

Actualité en relation

Voitures neuves à découvrir

Kia PicantoKia Picanto
PROMO

Kia Picanto

111.507 - 142.405 DH
Essence - 6 cv - 67 ch
Kia CeedKia Ceed
PROMO

Kia Ceed

182.450 - 286.700 DH
Diesel - 6 cv - 115 - 136 ch
Kia ProCeedKia ProCeed
PROMO

Kia ProCeed

311.550 - 311.550 DH
Diesel - 6 cv - 136 ch
Kia SportageKia Sportage
PROMO

Kia Sportage

238.480 - 331.800 DH
Diesel - 6 - 8 cv - 115 - 185 ch

Actualité à la une

KIA Sonet 2020 la première image d'un nouveau modéle KiaKIA Sonet 2020 la première image d'un nouveau modéle Kia

KIA Sonet 2020 la première image d'un nouveau modéle Kia

KIA dévoiele son nouveau SUV (made in INDIA) il s'agit ici d'un SUV compact, future version de série d'un concept qui a été présenté en février dernier sur le salon automobile de New Delhi, en Inde.

Coronavirus : Kia Maroc prolonge la garantie constructeurCoronavirus : Kia Maroc prolonge la garantie constructeur

Coronavirus : Kia Maroc prolonge la garantie constructeur

Coronavirus : Kia Maroc prolonge la garantie constructeur tous les véhicules de la marque sud-coréenne dans le Royaume encore sous garantie au 1er février 2020 bénéficieront d’un report de la fin de leur garantie équivalent à la durée du confinement.

Les ventes voitures neuves rechutent en novembre 2019Les ventes voitures neuves rechutent en novembre 2019

Les ventes voitures neuves rechutent en novembre 2019

Les ventes voitures neuves rechutent en novembre 2019 Elle n'aura duré que deux mois. En novembre, le marché a replongé de 3,4% en mois isolé. Au cumul des ventes depuis début janvier, sa contraction est de l'ordre de 6,99%